Francophonie internationale

La Francophonie

Le Canada fait partie de la Francophonie, un réseau de 63 États et gouvernements ayant le français en partage.

Sensible à l'importance du fait français sur son territoire et déterminé à contribuer à son rayonnement sur la scène internationale, le Canada a été l'un des premiers pays à promouvoir la Francophonie. Il participe activement à la création et au développement de ses nombreuses institutions. Sa participation lui permet de partager les bénéfices dont jouissent les Canadiens et les Canadiennes de la dualité linguistique et du pluralisme. La Francophonie offre également une ouverture sur le monde et des possibilités de rayonnement international.

La gestion du dossier de la Francophonie internationale relève du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD). Toutefois, Patrimoine canadien joue un rôle essentiel d'appui à ce ministère afin d'assurer une participation active du Canada au sein de la Francophonie internationale.

Mandat de la Francophonie internationale

L'unité de la Francophonie internationale agit comme expert sectoriel des Affaires étrangères et Commerce international Canada pour les domaines de compétence du Ministère : les sports et la jeunesse, la Francophonie internationale culturelle (diversité culturelle, contenu numérique, audiovisuel, diversité linguistique, etc.). Elle joue ainsi le rôle de courroie de transmission pour mettre en valeur l'expertise et les positions du Ministère au sein de la Francophonie, et informer celui-ci des derniers développements et opportunités en Francophonie. De plus, elle coordonne l'Équipe Canada aux Jeux de la Francophonie.

Dossiers-clés

Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports des pays ayant le français en partage (CONFEJES)

À titre d'expert sectoriel pour les Affaires étrangères et Commerce international Canada, l'unité de la Francophonie internationale assure la liaison avec la Direction du Sport international de Patrimoine canadien et collabore avec l'Agence canadienne de développement international (ACDI). Les priorités sont la lutte au dopage dans les sports, l'intégration des jeunes femmes et des jeunes handicapés dans la programmation de la CONFEJES, et le sport comme outil de développement.

Comité international des Jeux de la Francophonie

Le Comité international des Jeux de la Francophonie organise et assure la pérennité des Jeux de la Francophonie. Il a le statut d'organe subsidiaire de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF). L'unité de la Francophonie internationale agit à titre d'expert sectoriel pour les Affaires étrangères et Commerce international Canada dans l'élaboration des positions canadiennes.

Les Jeux de la Francophonie

L'unité de la Francophonie internationale a la responsabilité d'organiser et d'encadrer la participation de l'Équipe Canada aux Jeux. Elle assure la liaison avec Sport Canada et les Programmes et développement des arts. Les Vèmes Jeux de la Francophonie ont eu lieu à Niamey au Niger, du 7 au 17 décembre 2005. Les VIèmes Jeux se tiendront à Beyrouth au Liban, en 2009.

Volet culturel de la Francophonie internationale

Dans le domaine culturel, l'unité de la Francophonie internationale agit comme expert sectoriel auprès des Affaires étrangères et Commerce international Canada pour faire valoir les positions du Ministère dans de nombreux enjeux qui relèvent de sa compétence. Pour ce faire, elle assure la liaison avec les différents secteurs du Ministère et les organismes nationaux et internationaux de toute la Francophonie internationale. Elle favorise la participation d'experts canadiens (agences du portefeuille, société civile) dans les différents forums organisés par la Francophonie. Elle contribue au renforcement de la position canadienne dans la programmation de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) afin de s'assurer que la culture occupe une place adéquate.

DiverCiné

DiverCiné : les écrans de la Francophonie du monde est un festival de films organisé conjointement par l'Ambassade de France au Canada et le ministère du Patrimoine canadien, dans le sillage des célébrations de la Journée internationale de la Francophonie.

Ce festival est une occasion unique pour les Canadiens et les Canadiennes de découvrir des oeuvres cinématograhiques de divers pays de la Francophonie qui sont rarement projetées au Canada.

Structure de la Francophonie institutionnelle

L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) est une institution fondée sur le partage d'une langue et de valeurs communes. Elle conduit des actions dans les domaines de la politique internationale et de la coopération multilatérale. Le Secrétaire général, Monsieur Abdou Diouf, est chargé de la mise en œuvre de la politique internationale ainsi que de l'animation et de la coordination de la politique de coopération.

La Conférence des chefs d'État et de gouvernement des pays ayant le français en partage, appelée « Sommet » rassemble les chefs d'État et de gouvernement membres de l'OIF. Ces Sommets traitent des grandes questions internationales de l'heure et établissent les priorités et les objectifs stratégiques de la Francophonie. La présidence de ces conférences est assurée par le chef du gouvernement hôte et ce, pour une période de deux ans. Le Sommet de Bucarest (Roumanie) s'est tenue du 28 au 29 septembre 2006.

Conformément au mandat confié à Abdou Diouf lors de la 21e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie, les ministres responsables de la culture ont adopté une nouvelle charte de la Francophonie. Cette charte met en place une organisation intergouvernementale renforcée, dirigée par le Secrétaire général et simplifie et rationalise les structures et les modes de fonctionnement des institutions de la Francophonie.

Le Secrétaire général préside régulièrement un conseil de coopération chargé d'assurer la cohésion de l'action entre l'OIF et l'Agence universitaire de la Francophonie, TV5 Monde, l'Association internationale des Maires francophones et l'Université Senghor d'Alexandrie.

L'OIF s'appuie également sur une assemblée consultative, l'Assemblée des parlementaires de la Francophonie ainsi que sur les travaux et les recommandations de deux Conférences ministérielles permanentes : la Conférence des ministres de l'Éducation nationale des pays ayant le français en partage (CONFEMEN) et la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports des pays ayant le français en partage (CONFEJES).

Les quatre missions de coopération multilatérale sont :

  • de promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique;
  • de promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l'homme;
  • d'appuyer l'éducation, la formation, l'enseignement supérieur et la recherche;
  • de développer la coopération au service du développement durable et de la solidarité.